La rénovation énergétique, que l’on nomme aussi éco-rénovation, regroupe l’ensemble des travaux d’isolation ou de performance énergétique. On retrouve dans la révision de l’isolation d’un logement, le changement du système de chauffage… Tous n’auront pour autre but que de réduire de manière significative la consommation d’énergie des foyers. Une mission qui est primordiale pour migrer vers une transition écologique réussie, et nécessaire pour la préservation de notre planète. Bien évidemment, qu’importent les travaux engendrés, ces modifications représentent un investissement considérable pour les Français.

Cependant, une telle rénovation procure des avantages indéniables, que ce soit pour les propriétaires ou l’environnement. De plus, les ménages peuvent prétendre à de nombreuses aides ou subventions pour diminuer le coût des travaux de rénovation.

Amélioration considérable de son confort de vie

Le fait de réaliser des travaux de rénovation énergétique chez soi, permet indéniablement d’améliorer son confort de vie. En effet, l’isolation d’un bâtiment a la faculté d’offrir aux gens une atmosphère plus saine et agréable. La rénovation de l’isolation peut s’adresser à l’ensemble d’un édifice. La toiture, les combles, l’intérieur et l’extérieur des murs, le sol… autant d’éléments qui peuvent donc être sujets à une telle refonte énergétique.

À partir de là, le bien va automatiquement bénéficier d’un grand confort à la fois thermique et acoustique. Par exemple, ses habitants ne ressentiront plus jamais une sensation d’humidité ou même de mur froid. Parallèlement, on peut constater une diminution des besoins de chauffage en plein hiver. C’est pareil en été, puisque les gens n’auront plus besoin d’utiliser de climatisation lors de forte chaleur. D’un autre côté, toute habitation disposant d’une rénovation d’isolation pourra se vanter de posséder une ventilation optimale. Cela signifie que l’air circulant à l’intérieur du logement est dépourvu de tous polluants et allergènes.

Réalisation d’économies sur sa facture d’énergie

Lorsqu’on fait une rénovation énergétique, les travaux réalisés auront forcément un impact sur ses dépenses. Et c’est pareil si on installe des équipements producteurs d’énergie renouvelable, ou qu’on fasse des travaux d’isolation. Dans cette situation, ces changements vont même avoir un effet positif sur les factures d’énergie. En effet, une rénovation énergétique permet de diminuer significativement la consommation d’énergie de son logement. Ce qui permet donc à tout propriétaire de faire des économies sur sa facture d’électricité et d’énergie.

Pour augmenter ses économies, on peut cumuler une diminution de sa consommation d’eau à une réduction de sa facture d’énergie.

Être bien équipé en énergie renouvelable va aider à se protéger de la hausse des prix des énergies extérieures. En effet, les prix des sources d’énergie fluctuent beaucoup d’une année sur l’autre. Il n’est donc pas négligeable d’être plus indépendant vis-à-vis des énergies extérieures.

Valorisation du prix de son bien immobilier

Quand on réhabilite son logement, on le revalorise automatiquement. En effet, la rénovation énergétique a tendance à engendrer la valorisation d’un patrimoine immobilier. On constate que la valeur d’une maison évolue de 5% lorsqu’on atteint une performance énergétique supérieure. Une habitation diagnostiquée classe A ou B, subit une valorisation entre 14% et 27% par rapport à un bien classé G. D’après le site SeLoger.com, 68% des acheteurs renonceraient même à visiter un bien ayant un mauvais diagnostic.

Élever sa performance énergétique permet donc à un bien de subir une plus-value. Détenir une valeur énergétique verte représente donc un véritable atout lors de la vente d’un bien.

Diminution de son empreinte carbone

Lorsqu’on réalise une rénovation énergétique de son logement, il en découle inéluctablement un effet sur son empreinte carbone. En limitant ses dépenses d’énergie, un bien immobilier réduit inévitablement ses émissions de gaz à effet de serre. Diminuer l’usage de ses ressources énergétiques, contribue à préserver la planète tout en luttant contre le réchauffement climatique.

Pour accentuer la réduction de son empreinte carbone, on peut même se servir d’isolants dits « biosourcés ». Il s’agit de matières premières renouvelables qui sont d’origine végétale ou animale. On distingue le bois, le liège, le chancre, le lien, la laine, la plume…

Les aides et subventions existantes pour une rénovation énergétique

En règle générale, les travaux de rénovation énergétique sont très coûteux. Du coup, l’État et d’autres organismes privés ou publics offrent des compensations pour réduire leur coût. Dans la démarche écologique qu’est le monde actuellement, ces subventions ont pour intérêt d’encourager la réalisation de tels travaux. Parmi ces aides financières mises en place, on trouve des primes et des réductions de taux ou d’impôt. Certains se cumulent à d’autres, tandis que les autres sont à usage seul. Citons quelques-unes de ces aides financières qui sont accessibles pour tous.

– La prime énergie d’EDF : accessible à tous, pour tout logement, à condition de faire appel à des artisans RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette dernière se cumule à MaPrimeRénov’.

– MaPrimeRénov’ : à partir du 1er Janvier 2021, elle s’adressera à tous les propriétaires, sans conditions de statut ou revenus. Elle est versée par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

– L’éco-prêt à taux zéro : prêt disposant d’un taux à intérêt nul, il est reconduit jusqu’au 31 Décembre 2021. Il permet de ne pas avoir à faire une avance de financement.

– La TVA à taux réduit : avec un taux de 5,5% ou 10%, il sert pour des travaux de rénovation énergétique réalisés par une société.

– Les aides d’Action Logement ou les aides locales des collectivités (mairie, département, région).

En plus d’un certain confort, la rénovation énergétique d’un logement contribue également au bien-être général des personnes. À l’heure de la transition énergétique que nous vivons, la rénovation des logements anciens et énergivores, est inévitable. En France, les deux tiers des logements ont été construits avant les années 70, avant toute réglementation thermique. Il devient donc urgent de réhabiliter ces biens, pour contribuer à la préservation de l’écologie.

Pour savoir quelle direction prendre pour des travaux énergétiques, il suffit de contacter une société d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO). Elle est de loin la mieux placée, pour renseigner et guider les particuliers souhaitant entamer une rénovation énergétique.